proj(ect) 
















 

 







LES ARTISTES


Doctor Pretorius
(Nancy)

 

Sous le pseudo de Doctor Pretorius se cache Vincent Vicario, vidéaste, illustrateur musical nancéien, oeuvrant dans l'audiovisuel depuis 10 ans. Membre du collectif visuel « Skin Maximizer Entertainment » depuis 2000 et de l'association « Les Yeux de l'Ouïe » (réseau de création et de diffusion visuelle et sonore en Lorraine), Vincent Vicario est également créateur/rédacteur du site Internet  « No trade. »

Adepte d'ambiances à la fois festives et cinématiques et passionné par le rapport que peuvent entretenir les sons et les images, le principe du "cinémix" (mix en live sur un film) s'impose comme un cadre de performance idéale pour ses sets DJ les plus expérimentaux.

Pour Proj(ect), Doctor Pretorius reconstruira en DJ set la bande son du film court de Luis Buñuel, Un chien andalou.

 

Le cirque Gones (Nancy)

Fruit d’une rencontre improbable entre artistes de formation, ingénieur ou encore géographe, la passion pour le cirque a réuni les Gones en 2003. Mélangeant au gré de leurs inspirations la jonglerie, l’acrobatie, l′équilibre et le jeu d′acteur.sous la direction d' Yves Breton, les Gones sillonnent les routes. Le désir de communiquer leur passion domine cette vie de nomades.

 

 

Koniek (Nancy)

Koniek (« The End » en polonais) est né de la rencontre impromptue de plusieurs musiciens lors d’un festival organisé en 2005 par l’association nancéienne La Smalah dans la ville de Iasi. A cette occasion fut improvisé sous un chapiteau un ciné-concert autour du film de Murnau, Nosferatu. L'accueil du public les poussera à réitérer l'expérience.

Koniek se compose d’un batteur-guitariste-bassiste, d’un violoncelliste, d’un saxophoniste et d’un mixeur-sampleur.

Pour le festival ProJ(ect), Koniek présentera deux nouveaux projets, dont un autour du film de Herzog, Les nains aussi ont commencé petits.

lLes nains aussi ont commencé petits de Herzog

Les nains aussi ont commencé petits, Herzog

 

 Laura Palmer's diary (Nancy / Paris)

Fabulations optiques & phoniques autour des mystères de David Lynch. Création fétichiste de Mademoiselle Bulle (Nancy) et Bob Cooper (Paris), Laura Palmer’s Diary nous transpose dans les chambres rouges de l’âme… Égaré entre onirisme et fièvre étrange, un rituel se découvre ; l’imagerie sonore explore et revisite les mystères de Twin Peaks. Entre fabulations optiques et phoniques, Mademoiselle Bulle aux images et Bob Cooper pour la musique entraînent le public dans l'univers de David Lynch.

Twin peaks, David Lynch

 

Ina Cesco (Toulouse)

L'univers électro-acoustique et visuel d'Ina Cesco traverse les genres en puisant dans la dub, la musique afroaméricaine et le son électro des grands labels anglais. Guitare, electribe et mélodica : le jeu instrumental des deux musiciens donne à « voir de la musique » et c'est ainsi que l'entendent les deux Vj's qui les accompagnent. Les images, qu'elles soient déjà préparées ou captées sur le moment, font appel à un imaginaire urbain, télévisuel et technologique présent en chacun de nous.


D.Fek Dub One (Marseille)

D.fek dub one, c'est un live machines oscillant entre dub steppa, drum'n'bass et breakbeat fracassé. Un son universel et positif qui plante ses racines dans la culture reggae. Un cocktail explosif qui chauffe à blanc le dancefloor et fait communier les massives au-delà de toute appartenance musicale.

 

EL24 (Aix-en-Provence)

Broken beat / jungle live act.

El24 est un collectif qui sample des grincements de portes et intégre des instruments acoustiques qu'ils interprètent eux mêmes.

 

Tix (Paris)

Tix est un artiste visuel monomaniaque. Son univers est partagé entre ambiances dark
sophistiquées (mêlant vidéo et motion graphism) et animations bordeliques cheap colorées
inspirées de l'imagerie médicale des années 70. Autant d'espaces distordus et de temporalités
éclatées où se côtoient animaux 8 bit imaginaires hybrides défoncés au Lexomil et paysages
postmodernes sub-urbains. A la fois ludique et inquiétant...

 

 

Lamylk (Paris)

Mylène Louvin réalisera un body painting sur un modèle féminin. Sous forme de happening (intervention artistique de caractère spontané), la présentation du body-painting se déroulera en plusieurs étapes. Le corps sera peint en direct devant le public puis une projection sur le modèle sera organisée. Basée sur l'idée du végétal, de la nature et en lien avec la peur, cette performance se mêlera aux sound system de la soirée.

 

Graff Ced (Nancy)

Avec ses bombes de peintures, cela fait trois ans que Cédric s'exerce au graff. Bien loin des tags désappréciés, le graf prend une toute autre dimension et se veut art pictural. De créations de panneaux aux décors de scène en passant par les fresques murales, Ced graf des personnages imaginaires, des portraits, des animaux, des trompe-l'oeil et tout son imaginaire. Il réalisera une fresque sur le thème de la peur. Le public pourra visualiser l'évolution du travail durant toute la soirée. 
 

Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement